L’email est un formidable moyen de recruter des prospects et de garder une bonne relation avec ses clients. Nous n’allons pas vous dire le contraire : nous sommes des spécialistes de l’emailing d’acquisition et nos clients sont si heureux des performances de leurs campagnes 😉 !

Oui mais voilà, pour qu’un email soit lu, encore faut-il qu’il soit bien délivré et qu’il arrive dans la bonne boite.  Vous avez respecté tous nos précieux conseils de l’article comment créer un email efficace pour séduire vos prospects. Vous avez donc réalisé l’email parfait sur le fond, comme sur la forme. Super ! Mais délivré dans une boite Spam, son efficacité revient à zéro !!!

Il est donc primordial, avant de lancer une campagne d’acquisition, de vérifier un certain nombre de points clés de l’intégration html pour s’assurer de l’arrivée de l’email en inbox…

On vous livre quelques conseils pour réussir cette intégration html et optimiser la délivrabilité de vos emails d’acquisition. Le premier d’entre-eux étant encore de nous passer un petit coup de fil 📞 !

QUELQUES BONNES PRATIQUES D’INTÉGRATION POUR UNE DÉLIVRABILITÉ OPTIMISÉE

Équilibrez !

Respectez un ratio d’intégration image / texte équilibré. Pensez 60 / 40 (60% image / 40% texte).

– Et comme les gilets jaunes, Respectez la Police. Utilisez des polices web comme Arial, Verdana, Georgia et Times New Roman.

– Et évitez les emails Full image. Ok, c’est super beau ; mais vous avez toutes les chances d’arriver en SPAM !

Pas de gros mots.

Alors évidemment, restons polis… mais ici on parle surtout des gros mots « spammant ». Des mots qui incitent lourdement à la vente, ceux du domaine bancaire, marketing et pharmaceutique. On évite les « gratuit », « deal », « meilleur prix », « promotion » ou « gagné ». Beaucoup de sites vous proposent des listes de ces mots « spammant » pour vous aider dans la rédaction de votre mail.

Gardez un bon caractère.

N’abusez pas des caractères spéciaux (€, $, etc..) ou de la ponctuation exagérée comme « !!!! », « ??? » ou carrément « !!??!!!??? » !!! c’est un email, pas une BD !

Restez légers.

Respectez une taille et un poids maximum de 100ko pour votre email. Un email trop lourd a de grandes chances d’arriver en SPAM. Les acteurs de messagerie offrent de l’espace mais restent vigilants quant au poids utilisé par les messages sur leurs serveurs. Le poids du code a donc une grande importance dans la lutte contre le SPAM.

Idem pour les images.

Pensez à ma mamie du Cantal ! Tout le monde n’a pas une fibre à 1GB ! Plus une image sera lourde, plus le temps de chargement de l’email sera important, un élément particulièrement préjudiciable à l’expérience utilisateur. Préjudiciable aussi pour la délivrabilité. Des messageries comme GMAIL hébergent les images sur leurs serveurs à la réception de l’email, ils sont donc sensibles à son poids global. Ne dépassez pas 1Mo code et image.

Personnalisez !

Utilisez des templates différents pour votre CRM et vos opérations de prospections. Un même template utilisé pour d’importants volumes d’envoi (Cumul CRM et PRM) prend le risque d’être repéré par les FAI et déclaré comme Spam.

Respectez le code.

– N’oubliez pas les attributs Alt pour vos balises images et les attributs Title pour vos balises de liens ;

– Attention aux balises non fermées dans votre code qui peuvent casser l’affichage de votre email sur certaines messageries.

Voyez large pour votre business... moins pour vos emails !

Limitez votre largeur d’email à 600-700 pixels max. L’affichage sera plus homogène sur les différents webmails. Votre message sera plus condensé et n’en sera que plus clair.

Crash-testez vos campagnes !

– Utilisez des sites spécialisés pour analyser et tester l’indésirabilité de votre email. Par exemple ici : https://www.mail-tester.com/.

– Vérifiez également l’affichage sur des sites comme https://www.emailonacid.com ou https://litmus.com/. N’oubliez pas que chaque messagerie interprète différemment le code de vos emails ; leur affichage peut donc varier d’une messagerie à une autre.

– Il existe également des sites qui vous aident à tester les potentielles fautes dans votre code comme : http://validator.w3.org ou https://www.aliciaramirez.com/closing-tags-checker/

Soignez votre réputation !

Des arrivées en indésirable entraineront immanquablement une dégradation de votre réputation d’expéditeur et donc de votre délivrabilité. Votre nom de domaine ou une partie de vos URL pourra être désignée comme Spammeur et pénaliser significativement vos IPs.

Et là catastrophe ! Vous vous trainez une réputation de spammeur ! C’est la chute irrémédiable et infernale de vos KPI’s : taux d’ouverture et taux de réactivité en berne, taux de désabonnement qui grimpe en flèche. Outch ! vous venez de couper la tête à votre R.O.I. !…

Mais tout cela n’est bien entendu qu’un mauvais scénario (c’était juste pour faire un jeu de mot un peu tranchant avec le R.O.I.) puisqu’avec ces guidelines (et notre appui), vous mettez toutes les chances de votre côté pour vous assurer une délivrabilité optimale… et une excellente réputation !

Articles récents

Intégration et délivrabilité
19 décembre 2018

Délivrabilité de vos emails… Objectif INBOX !

Design
18 décembre 2018

Comment créer un email efficace pour séduire vos prospects

Actualité
30 novembre 2018

Tech française : Adventure Conseil parmi les 150 premières entreprises

Actualité
23 novembre 2018

RGPD et emailing d’acquisition. Comment prospecter sans se mettre hors la loi ?