En tant que lecteur assidu des articles de notre blog, vous êtes désormais convaincus par la force de l’email marketing pour vos campagnes d’acquisition.

Mais sous certaines conditions, parmi lesquelles son design, qui conditionne l’atteinte de nombreux KPI’s.

L’email accompagne la vie des internautes. Ils les consultent souvent dès leur réveil et plus d’un mail sur cinq est ouvert dans la première heure suivant sa livraison. La fenêtre est donc particulièrement réduite et il faut marquer le coup en un clin d’œil.

Pour multiplier les chances que votre email d’acquisition soit bien livré, ouvert, lu et inciter à cliquer, il est impératif de respecter quelques règles de design que nous sommes ravis de vous exposer ici.

Le design, c’est l’art de combiner textes et éléments graphiques (images, vidéos, dessins, etc.) de la manière la plus agréable à l’œil et d’inviter le plus efficacement possible son lecteur à faire ce que le concepteur souhaiterait qu’il fasse !

Emails d’acquisition : respectez les bases !

Les emails d’acquisition les plus efficaces combinent une bonne conception graphique avec le meilleur des outils de marketing digital. Cela va bien au-delà de s’assurer d’une bonne lisibilité et d’une mise en page attrayante.

 

Avant même la conception de votre email, commencez par vous poser les bonnes questions. Allez, on coche les cases :

👉 Quelle est votre cible ?

👉 Quel est l’objectif de votre email ?

👉 Qu’attendez-vous des lecteurs de l’email ?

Une fois que vous avez défini à qui s’adresse votre email, n’oubliez pas de définir précisément ce que vous souhaitez qu’ils fassent. L’action doit être mesurable et conditionnera aussi sa conception. Une bonne création d’email vous évitera aussi d’atterrir dans le dossier indésirables. Gardez bien à l’esprit que certains filtres anti-spams analysent le contenu des messages pour voir s’ils contiennent trop d’images ou de texte. Une répartition 60 / 40 : 60% d’images pour 40% de texte représente pour nous un bon équilibre.

Avant de passer à la conception en tant que telle, fixons-nous quelques règles de base :

Restez fidèle à votre marque !

La conception de vos emails d’acquisition doit refléter celles de vos autre supports marketing (site web, réseaux sociaux, etc..). Profitez de vos emails pour renforcer votre image de marque, pas pour créer de la confusion !

Vous pouvez cependant tout à fait revisiter vos templates d’emails pour créer un design disruptif vs vos communications habituelles, toujours dans les codes de votre charte.

Police !

Limitez l’usage des polices. Deux suffisent largement. Et pour l’email d’acquisition, contrairement à plein d’autres domaines, c’est la taille qui compte. Évitez les polices trop petites (< taille 12) ! Peu de gens sortiront leurs lunettes de lecture juste pour consulter votre email.

Le ton, c’est le bon !

Rédigez vos emails dans le même ton que vos autres prises de parole, que ce soit sur votre site web, sur vos réseaux sociaux et même celui utilisé au téléphone pour votre service client.

Mobile first !

La majorité des internautes qui vont être exposés à votre campagne vont l’être via leur smartphone. La conception de votre email doit impérativement être adaptée à une lecture sur mobile. Un responsive design offrira une lecture optimale sur mobile, ordinateur et tablette, mais aussi sur l’ensemble des navigateurs web.

5 éléments clés qui composent un design d’email d’acquisition optimal

Après ces quelques règles de base, nous vous proposons une revue des troupes en 7 points pour être certain de ne rien oublier et de présenter votre email d’acquisition sous son plus beau profil pour booster vos KPI’s !

1. Votre logo et vos couleurs

La tentation est grande de se lâcher dans la création d’un email d’acquisition pour inciter à cliquer ! N’oubliez pas qui vous êtes. Cet email doit aussi aider votre marque à s’installer dans l’esprit du lecteur. Ce ne sera certainement pas votre dernier email… au-delà de l’instantanéité inhérente à votre campagne, il doit aussi aider votre marque à s’installer dans le temps. Assurez-vous donc de ne pas vous éloigner de votre identité graphique.

Votre logo est mémorable, respectez-le ! Votre identité de marque doit être au premier plan lorsque l’internaute ouvre un email. Soyez bien vigilant à utiliser un format adapté à tous les devices. Rien de pire qu’un logo qui prend tout l’écran. Assurez-vous cependant qu’il soit bien visible et identifiable.

Côté couleurs, même combat ! Elles reflètent votre identité de marque. Choisissez-en une ou deux complémentaires mais pensez à ne pas vous en éloigner. Ce n’est surement pas le moment de donner carte blanche au petit Léo tout droit sorti de son cours de dessin de maternelle…

2. Les images

Les images vous aident à susciter l’envie de vous découvrir, aider votre lecteur à se projeter dans votre univers de marque et illustrer votre offre. Le choix des images est donc essentiel si vous souhaitez booster l’engagement de votre audience.

Optez donc pour des visuels mettant bien en avant votre offre et sa diversité. Les visuels lifestyle comme « une femme qui marche au loin sur la plage » pour vendre une paire de boucle d’oreilles ou « un enfant qui fait un gâteau en riant » pour illustrer un programme immobilier… ne vont pas favoriser la projection et les conversions.

 

Jouez sur l’émotion ! Votre expérience doit vous permettre d’identifier quel type de photo attire le plus l’attention de vos lecteurs.

La qualité est essentielle. Privilégiez les images en haute définition, mais attention au poids. Un email trop lourd, c’est l’assurance d’un atterrissage direct chez les indésirables ! A l’inverse, des images trop petites seront pixélisées et préjudiciables à l’ensemble de votre message, voire à votre image de marque.

3. Le corps de l’email

Vos objectifs vont déterminer les informations que vous souhaitez partager avec vos lecteurs et des différents blocs qui vont composer le corps de votre email.

👉 Évitez les gros blocs de texte et longues descriptions qui seront rébarbatifs pour le lecteur.

👉  Faites apparaître l’offre dès le 1er tiers de la créa.

👉 Intégrez des puces et des icônes pour aérer et structurer vos textes.

Il est également possible d’intégrer des animations (gifs, carrousels, vidéos…) ou d’inclure un compte à rebours qui marquera la durée de votre offre.  N’abusez pas de ces éléments et surtout, soyez vigilant à leur poids et leur compatibilité selon les fournisseurs de messagerie !

Privilégiez toujours la clarté de vos messages. Soyez synthétique et utilisez des phrases courtes plutôt que de longs paragraphes. Vos emails seront plus lisibles avec des textes concis. N’oubliez jamais que les internautes vont consacrer peu de temps à leur lecture et ont besoin de comprendre l’information principale en un coup d’oeil. Facilitez-leur le travail avec des messages clairs et graphiquement démarqués.

Un bon design aidera le lecteur à comprendre rapidement ce que vous souhaitez exprimer. Dans la rédaction, évitez un jargon trop pointu ou corporate (« les flash blues days ? ») qui peuvent dérouter…

Au-delà du fond, soignez la forme ! Soignez la mise en page et alignez bien vos textes.

4. Les call-to-action (CTA)

Techniquement, les CTA sont intégrés au corps du mail. Mais ils sont tellement importants qu’ils méritent qu’on leur consacre le point 4, à part entière ! Les boutons reflètent l’objectif principal de votre campagne.

Intégrez toujours un CTA avec un texte clair, concis. Utilisez un langage direct et exprimez l’action souhaitée avec le moins de texte possible !

Multipliez les CTA tout au long de votre email et concevez-les de manière qu’ils soient visibles par leur couleur, leur taille et leur emplacement. Le lien de redirection doit mener directement vers une page dédiée à l’offre ou au produit concerné. N’obligez pas vos prospects à chercher l’objet du clic. Utilisez design et liens directs pour leur faciliter la tâche.

Vous pouvez également créer facilement de l’interaction avec vos CTA.

5. Le footer

Il permet de rappeler vos forces ou services proposés (ex : paiement sécurisé en 4x sans frais, livraison offerte, SAV, label de confiance, etc) et peut également rediriger vers vos réseaux sociaux pour les lecteurs les plus engagés.

Il comporte en général des informations spécifiques et obligatoires, telles que les éléments RGPD, les noms et adresse de votre entreprise, un lien de désabonnement, etc. Dans le cas d’une diffusion via des bases éditeurs, chaque partenaire doit ajouter ses propres mentions CNIL et lien de désabonnement.

N’essayez pas de dissimuler les liens de désabonnement. Les internautes qui ne seraient pas intéressés par votre offre trouveront quoi qu’il arrive le moyen de se désabonner et vous génèrerez de la frustration. Les plus tatillons pourront vous signaler comme SPAM, voire faire un signalement à la CNIL !

Nous l’avons vu, la conception de votre email d’acquisition comporte des règles et best practices à respecter. Cependant, cela ne doit en rien limiter votre créativité et votre recherche pour allier le « beau » à « l’efficace ».

Chez Adventure Conseil, nous maîtrisons l’ensemble des éléments qui font d’un email d’acquisition un mail à succès. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour vous donner toutes les chances d’atteindre vos KPI’s…

Articles récents

Intégration et délivrabilité
26 octobre 2021

Soignez votre délivrabilité et évitez les SPAMS

Intégration et délivrabilité
8 octobre 2021

Délivrabilité : N’oubliez pas de chauffer vos adresses IP !

Design
28 septembre 2021

Email d’acquisition : tous les éléments d’un design optimal

Stratégie d'acquisition
16 septembre 2021

6 bonnes questions à vous poser pour une stratégie emailing en bonne santé